logo

Des faits qui nous interpellent....
(Avant d'être taxés de racistes, islamophes, au lieu d'engager tous ces
divers débats sur l'islam, la laïcité, sur les français par le droit du sol....)

Nous tenons à faire savoir que notre souhait est que les musulmans de France
acceptent de vivre en suivant simplement les us et coutumes de notre pays et du monde occidental.
Quand un Européen part en Arabie Saoudite ou dans d'autres pays musulmans,
il lui est imposé; de vivre suivant les modes de vie du pays !

Par ailleurs dans ces mêmes pays, les chrétiens natifs de ces pays, sont dans l'obligation:
de vivre en dhimmis, d'être considérés en citoyens de seconde zone, de subir toutes sortes de vexations, de sévices, etc...

pages extraites du magazine PNHA et de bien d'autres médias

logo

 

L'embuscade criminelle de Viry-Châtillon :
MAIS OUI, C'EST UN ACTE DE GUERRE !

Guérilla urbaine : ces mots sont adéquats pour qualifier l’embuscade de Viry-Châtillon, le samedi 7 octobre, visant à tuer des policiers. L’un d’eux était entre la vie et la mort au moment où nous écrivons, une jeune gardienne était gravement brûlée, et deux autres blessés.

L’embuscade était minutieusement préparée, avec des moyens tels que les policiers devaient être brûlés vifs dans les voitures incendiées. Cette fois-ci, dans la police, la justice et les médias, on n’a plus osé parler de « loups solitaires » ou de « déséquilibrés ». En effet, les attaquants, agissant en bande bien organisée, étaient au nombre de 15. Et très criminellement préparés, puisque, après avoir brisé les vitres des véhicules et jeté des cocktails Molotov à l’intérieur, ils s’employèrent encore, calmement, avant de se disperser, à bloquer la sortie des policiers livrés au feu.

Une parfaite application, somme toute, de ce que l’on n’a cessé de prôner dans tant de morceaux de « rap » et de textes d’exécration raciste contre ceux que l’égérie islamo-gauchiste Houria Bouteldja et son mentor Saïd Boua-mama appellent « les Blancs ». Tous deux Algériens vivant en France, et de la France, et annonçant la guerre par laquelle ils entendent faire payer à notre pays les crimes, selon eux, de son passé colonialiste.

Ceci, bien sûr, sous couverture de l’idéologie « antiraciste » par laquelle ils propagent le racisme le plus haineux. Comme nous l’avons souvent prévu et écrit ailleurs, avec des attentats de guérilla urbaine comme celui de Viry-Châtillon, on est à la jonction des terrorismes islamo-gau-chistes et jihâdistes.

Cette embuscade de Viry-Châtillon s’inscrit dans la continuité des attentats terroristes de Toulouse, de Paris, de Nice où il s’agit de massacrer indifféremment dans toutes les couches de la population, de tuer les civils comme les policiers.

Elle a eu lieu peu après que dans le Figaro du 4 octobre le « philosophe » Régis Debray s’est esclaffé pour dénigrer hautainement ceux qui désignent les attentats terroristes comme des actes de guerre civile. Commentant avec toute sa superbe ces deux mots selon lui bien inappropriés, cet intello cher au « boboland » de droite, jadis étrange guérillero, a émis ceci : « La grosse blague, aurait dit Flaubert. »

Et d’appuyer cela de la considération suivante : « La guerre, ce sont des massacres, des bombardements, des atrocités : 25 000 victimes en un jour le 26 août 1914... » Et plus loin : « Je ne vois pas nos Frontières menacées ni l'intégrité du territoire en perils
Surprenants propos de la part de cet ancien compagnon de maquis du certes très sanguinaire Che Guevara, théoricien de la guerre asymétrique, mais qui ne pouvait pas massacrer non plus, pas encore, par centaines de milliers comme ses modèles léninistes. Mais ne menait-il pas cependant une guerre révolutionnaire ? Curieuse affaire d’ailleurs que celle de Debray qui ne connut pas, heureusement, le sort de son Che...
Mais par quelle vision limitée, par quelle cécité somme toute tristement franchouillarde, peut-il arriver à ne pas considérer que le terrorisme qui frappe en France (« à peine 250 victimes en un an », écrit-il) non seulement va grandissant, mais qu’il n’est que la partie chez nous d’un immense champ de bataille multicontinental ?

Et qu’il se chiffre au long de nombreuses années du Nigeria à l’Afghanistan, des Somalies aux Philippines en centaines de milliers de victimes.
Et puis, toutes les guerres, tous les conflits ne se ressemblent pas. Non, l’ennemi aujourd’hui n’est pas massivement compact derrière des lignes et sur ses territoires.
Mais il est comme une termitière subversive rongeant sans cesse un peu partout des cités et des quartiers où se développent ses réseaux terroristes.
Mais, hélas, jusqu’ici les politiques, sans exception, ne veulent pas voir les origines et le modèle historique de légitimation qui tient pourtant en deux noms : Mahomet à Médine.

Bernard Antony
crédit: la griffe



Les enfants chrétiens matyrs
Ces faits les médias n'en font echos...



Emotion sélective! D'autres enfants tués sans les larmes
du monde entier parce que CHRETIENS





Pour faire avaler au lambda occidental, enclin à la compassion et à l'émotion, on a trouvé le moyen le plus ignoble qui soit: mettre en une des journaux, la photo tragique de ce petit garçon noyé, que les flots ont rendu aux sables de Bodrum en Turquie. Bien évidemment illustrée par des titres les plus scandalisés et larmoyants les uns que les autres. Cela dans un but très précis, faire appel à l'émotion de ceux, majoritaires, dont la seule source d'information est le JT du 20 heures, afin que celui qui la reçoit, l'information, s'incline devant l'invasion migratoire islamisée qui submerge l'Europe.

Ah, mais si les médias avaient mis la photo de la petit chrétienne décapitée à Mossoul, par ces sauvages islamisés, ou ces enfants accrochés à des grilles, torturés, cela aurait été une mauvaise publicité pour l'islam. Et de cela, le regime n'en veut pas. Ca pourrait heurter son électorat musulman !
Et puis, l'islam est une religion d'amour et de paix, comme nous le voyons chaque jour. Images cruelles de ce qu'est l'islam. C'est tragique de devoir comparer la mort de deux enfants, mais c'est pour montrer ce que fuient les chrétiens, sur les mêmes embarcations que les autres, ces chrétiens, qui sont souvent poussés par dessus bord, parce qu'ils sont chrétiens.
Vous l'auriez oublié ? Vous l'ignoriez ? Maintenant, vous savez.

Peut-on enfin se rendre compte, que les dirigeants Européens, soutenus par les internationalistes-antisémites-gôchistes, sont en train de génocider leurs peuples en faveur d'un monstre dont ils seront les victimes aussi ?
L'islam salafiste. Ils sont tombés dans les limbes noires du nihilisme absolu.

Lorsqu'on entend ce matin sur une station de radio, l'animateur demander à Laurent Joffrin: "Pourquoi, selon vous, les Français sont majoritairement contre l'accueil des migrants"?

Réponse Joffrin: "Parce que les Français son tétanisés par le Front National. Le Front National fait peur et il est devenu très puissant."

Les bras vous en tombent ! C'est le FN qui égorge, qui décapite, qui contraint des populations à l'exode, qui se positionne en va-t-en guerre ? Ce qui est grave, est que ces faiseurs d'opinions, ici comme ailleurs en Europe, sont des cerveaux malades, desquels tout bon sens a disparu. Oui, aux ordres des pouvoirs, ils génèrent les monstres sur nos territoires.
Depuis Mehra, les actions contre nous vont en s'accélérant. Les Français sont tout naturellement terrorisés par l'islam et non par le FN, comme cet idiot utile le lance sans rire.

La presse Américaine et Russe viennent de rapporter que des milliers de djihadistes bien entrainés s'apprêtent à pénétrer l'Europe par la Turquie, puis la Hongrie, la Bulgarie, ou 5 soldats d'Allah viennent d'être arrêtés.
Combien sont déjà passés ? Ils se font passer pour des réfugiés.

L'on peut entendre des allusions imbéciles qui consistent à comparer les "boat-people" Vietnamiens à ce tusnami migratoire islamisé. D'autres disent, que nous sommes responsables du chaos au Moyen Orient ... La culture de la culpabilité est avancée sans embage. Oui, nous sommes responsables, parce que nous sommes alignés sur les US, lesquels sont les responsables en chef et ne prennent aucune part au malheur qui est en train de recouvrir l'Europe. Enfin, à entendre le rouleau compresseur se mettre en marche puissamment pour essayer de nous lobotomiser, je crains que les plus crédules, qui sont majoritaires, ne s'y laissent prendre et ainsi, sans le vouloir, par leur bêtise et petites lâchetés, contribuent à notre ethnocide.

Actualisation de cet article qui va en scandaliser plus d'un ! 5 septembre 2015
Alors que les médias continuent leur enfumages et pleurnicheries, le journal Valeurs Actuelles a debusqué une information stupéfiante sur la famille de ce petit garçon noyé. C'est le Wall Street Journal qui rapporte que la famille vit en Turquie et qu'elle voulait aller en Europe se faire soigner les dents. Le petit garçon et son frère son mort, à cause d'une visite audacieuse chez le dentiste. J'avais donc à nouveau raison, lorsque je me posais des questions sur le père qui rentrait à Kobané pour enterrer les siens. Les bras vous en tombent, face à l'hystérie médiatique mondiale. C'est la "faschosphère" qui fait éclater le scandale de la désinformation !
Décidément la gauche est le mal absolu. Le Monde a bonne mine aujourd'hui avec ses insultes récurrentes contre ceux qui ne sont pas d'accord avec sa ligne éditoriale. Voilà une raison de plus de ne plus lire ce journal si prestigieux qui s'est transformé en torchon militant.

Mon conseil, pensez par vous même, renseignez vous, recoupez les informations, ne vous laissez pas manipuler, intimider, ils sont là pour vous faire crever par le plus grand ethnocide jamais vu dans l'histoire de l'Europe et du monde. Il est temps de passer à l'action. Comment, c'est la grande question.

Bravo pour le travail d'Yves de Kerdrel,
ça va défriser le MONDE et ses leçons de morale !

L’ÉDITO D’YVES DE KERDREL du jour !

Le choc d’une photo (suite). L’Europe n’en finit pas de pleurer devant le corps sans vie du petit Aylan retrouvé sur une plage turque. L’émotion soulevée par cette photo semble empêcher tous les dirigeants européens de réfléchir et de raisonner. Qu’en sera-t-il lorsqu’ils liront les informations dévoilées cette après-midi par le Wall Street Journal selon lesquelles la famille de cet enfant ne fuyait pas la Syrie, mais vivait depuis trois ans en Turquie ? Qu’en sera-t-il lorsqu’ils apprendront que la tante d’Aylan, vivant au Canada, avait financé ce voyage en Europe pour que son frère se fasse refaire les dents ? Et c’est uniquement pour cela qu’Aylan est mort, lors d’une traversée entre Bodrum et Kos. Cela ne diminue pas l’ampleur de ce drame. Mais cela devrait nous amener à réfléchir sur les vrais migrants qui fuient la guerre et ceux qui viennent pour des raisons beaucoup moins avouables.
Y. de Kerdrel

 

*********************************************************

.Toujours pareil .......