logo




LES REVOILA !!!

La gauche est de retour... et...


logo




10 ans après le fiasco Jospin, la gauche investit l’Elysée.

Le résultat est sans surprise, conforme à toutes les prévisions, ici même dans un précèdent article nous annoncions un score proche (52/48).
Il y a 5 ans à la même époque peu nombreux furent ceux qui misèrent un € sur Hollande, telle est la vie politique !
La première faute de Talonnette ex 1er mais aussi de l’ensemble de la "droite" fut de de sous estimer Mimolette 1er.
Certes ce fut pas la grande euphorie de Mai 81, chose qui pouvait s’expliquer à l’époque compte tenu du long bail au pouvoir de la droite et d’un certain lyrisme mitterrandien.

Avec cette victoire revoilà la cohorte des guenilleux, des assistés pouilleux, de la jeunesse désoeuvrée, des chomeurs professionnels, des clandestins en voie de régularisation, des artistes ratés mais subventionnés, des éducateurs socio-éducatif, des permanents syndicaux, des profs gauchistes incultes...

Quel spectacle édifiant que cette masse crasseuse réunie Place de la Bastille venue acclamer son nouveau héros et accessoirement le fraudeur fiscal Noah. Le moins que l’on puisse dire c’est que le drapeau français lui n’était pas le bienvenu.

Revoilà donc toutes ces tronches arrogantes de cette gauche prétentieuse et boboîsée.

Guy Bedos le triste clown sénile, Tata Berger le milliardaire gauchiste, le laideron ménopausé Balasko. Has been are back...

Revoilà les vieilles figures du socialisme qui déjà lorgnent les postes, Fabius l’ex jeune premier mais toujours aussi hautain, Lang le frippé mondain, Ségo la dingo du Poitou, Guigou la liftée, Aubry la folle des 35h, Moscovici le bourgeois fils de porteur de valises, Montebourg M Pulvar le faux agressé...
Nous allons donc revoir à l’oeuvre ces branquignols. Au moins les choses seront claires...

Bref, revoilà un petit monde qui va vite décevoir car les lendemains vont rapidement déchanter.

Sarkozy a perdu et comme il en a convenu il n’a qu’à s’en prendre qu’à lui même. Faut quand même saluer l’exploit de perdre une élection alors que la droite est majoritaire en francarabia. Car enfin, voilà quelqu’un qui dès son élection en 2007 avait tous les atouts dans la main. or il a tout gaché ! Elu avec une majorité de droite sur un programme de droite, pour être honnête nous ne sommes jamais fait d’illusions sur cet illusionniste.

Inutile de revenir sur les épisodes ouverture à gauche y compris dans les médias,promotion de la diversité, action en faveur de l’islam avec la création du Cfcm. Il a échoué là où il était attendu en matière d’immigration, d’insécurité, de multiculturalisme, de souverainisme, de gestion rationnelle de l’état. Or sa politique fut à son image,narcissique, versatile, incohérente, contradictoire, à l’emporte pièce, à l’arrivée peu crédible. L’agitation permanente n’a jamais correspondu à l’efficacité.

Il n’y a jamais eu de véritable ligne directrice, pire il n’est jamais vraiment entré dans le costume de président.

Hier il a donc payé tout celà et ce n’est politiquement que justice. S’il est probable que la droitisation du discours dans les derniers jours a permis d’éviter une défaite plus sévère tout celà fut trop tardif et surtout insincère pour inverser la tendance lourde.

Et maintenant ?

Eh bien fondalement rien ne va changer. Les maux dont souffrait la France vont continuer à s’agraver. On peut juste supposer qu’avec la nouvelle majorité le processus de dégénérescenre ira plus vite.

Les racailles vont racailler encore plus, les mosquées pousser encore plus, la diversité nous enrichir encore plus, Le fiscalisme frapper encore plus, les radars racketter encore plus, la gabegie continuer encore plus, la polizeî de la pensée polizeîer encore plus, la dictature européenne s’imposer encore plus.

De notre côté face à ces soubressauts nous avons gardé la tête froide et les nerfs solides. Voilà pourquoi nous avions décidé de ne point nous mêler à la mascarade finale, même si cette position fut contestée nous avons tenu bon. Nous n’avions aucun intérêt à venir jouer les sauveteurs d’un régime agonisant, d’abord parce que c’était inutile les jeux étant faits depuis longtemps, ensuite parce qu’outre que ce dernier n’en aurait été en rien reconnaissant, il nous a toujours détesté et combattu et a de fait réalisé en beaucoup de domaines essentiels ce que la gauche apatride aurait pu faire.

Donc pour nous rien de changé, nous étions là avant le 06/05 nous serons là après, bien décidés à continuer à combattre ce système mortifère dont l’Ump et le Ps sont les faces d’une même pièce d’€.

Repris de Euro-conquista


Sommaire des avis
acces aux pages précèdentes
Accueil