Défense de notre Mémoire

LES DROITS DE L'HOMME - HUMAN RIGHTS - DIRITTI DELL'UOI

« Ligue du droit des Français à disposer de leur mémoire »

www.memopnha.com & Piedsnoirs-aujourdhui

La hargne de la Ligue des Droits de l'Homme lors de l'inauguration de la stèle en hommage à nos morts à Marignane et sa volonté de persister contre notre mémoire n 'ont échappé à aucun de nous.
48 ans après, elle s'acharne à poursuivre de sa vindicte ceux qui n'ont fait que défendre un territoire français et ont refusé de se coucher, avec armes et bagages, devant l'ennemi.
La même Ligue des Droits de l'Homme, et ses alliés, trouvent normal de commémorer, au mur des Fédérés du Père Lachaise, chaque année, la mémoire des insurgés de la Commune, en 1871, contre le pouvoir de l'époque.
Nous proposons donc de créer une Ligue, non pas destinée à « un homme », terme générique et commode pour écarter tout ce qui est national, mais à la défense du Droit spécifique des Français - nous insistons sur le terme « Français »

Les Français sont privés du droit de commémorer tel ou tel épisode de leur passé, ne serait-ce que dans la défense de ce que fut l'Empire, parce que cela déplaît au Pouvoir mis en place par l'imposture gaulliste, alors que ceux qui ont aidé à tuer des soldats français peuvent, impunément, recevoir des récompenses, des mains mêmes de ce Pouvoir, et publiquement.

A ces Français, nous proposons de s'unir au sein d'une Ligue légalement constituée, disposant des moyens juridiques et financiers pour défendre la liberté de se souvenir, de se rassembler et de prier pour ceux qui ont lutté pour notre patrie jusqu'au sacrifice suprême et que le Pouvoir veut occulter, car ils ne seraient pas conformes au vent de l'Histoire reconstruite pas ses soins.
Au-delà de notre expérience cruelle et spécifique de Français d'Algérie, il s'agit de redonner aux Français de toutes origines et se sentant héritiers d'une Histoire commune, le sens perdu de la vraie Liberté, à commencer par le respect de leurs aïeux, et de leur abnégation silencieuse face aux faux monnayeurs du patriotisme.

Docteur BARISAIN-MONROSE

Ne jamais oublier le massacre des innocents de la rue d'Isly-Alger 1962

 

Mise en ligne le 20/03/2009