logo

Les articles de

Pieds-Noirs d'hier et aujourdhui

logo

Le père PAUL-ELIE
un berbere devenu prêtre

Paul-Elie a été ordonné prêtre le dimanche
26 juin 2016 à Toulon par Monseigneur Dominique
Rey, évèque de Fréjus -Touln. voici le témoignage
de ce natif d'Algérie


C’est toujours une grande joie et un très grand bonheur pour moi que de pouvoir témoigner des bienfaits du Seigneur Jésus dans ma vie. Tout est grâce car par lui, en lui et pour lui, notre vie trouve sans sens, atteint sa plénitude et sa fin. Oui notre plus grande espérance c’est d’être pour l’éternité auprès de Lui, dans Sa présence.

Avant la conversion :
J’étais musulman jusqu’à l’âge de 25 ans et je m’appelais Ali. Mon père nous a élevés dans le respect des préceptes fondamentaux de l’islam. Mais dès mon plus jeune âge j’étais insatisfait de ce qu’enseigne le coran sur Dieu. Le dieu de l’islam est un Dieu très lointain qui ne se laisse pas approcher et il est juste là pour nous punir quand nous transgressant ses lois coraniques. L’islam est une religion bâtie autour de la peur du châtiment : « fait pas ceci ou cela, sinon la main puissante de Dieu s’abat sur toi, pour te châtier».

J’ai toujours étais quelqu’un qui cherchais à comprendre le comment et le pourquoi des choses. Et quand en m’enseignais à l’école, du primairejusqu’au lycée, les lois islamiques, j’étais souvent intrigué, et même choqué, au sujet de quelques dogmes tel que la position humiliante de la femme dans l’islam où elle est considérée comme un simple objet au service de l’homme, le jihad, la polygamie, la façon de prier, etc. Mais c’est surtout la vie dépravée et immorale du « prophète» de l’islam : Mohamed, qui me faisait dire en moi-même que tous ce qui ne me convenait pas dans le coran venait de Mohamed et tout ce qui y était vertueux était de Dieu. Donc je pratiquais seulement ce que croyais venant de Dieu et non de Mohamed, mais l’insatisfaction et le vide dans mon cœur ne cessaient de grandir avec le temps.

En 1995, âgé de 20 ans, je perdais ma sœur ainée, morte subitement à l’âge de 28 ans. On était très proche et très complice. Sa mort ma tellement bouleversé que, étant déjà un solitaire, j’ai sombré encore plus dans la solitude et surtout, je me suis définitivement révolté contre ce Dieu de l’islam en qui j’avais mis toute mon espérance. J’ai décidé de l’ignoré, pour moi il est devenu mort et enterré. Depuis je ne vivais que pour moi, sans dieu ni lois, en assouvissant de mes désirs.

A la conversion :
Le 1 mai 1999, un ami du village m’invite à l’accompagner avec d’autres jeunes, pour visiter une nouvelle Eglise dans un village par très moins du notre. Par pur curiosité, je suis partie avec eux. Le prédicateur étranger de la retraite pour couples nouvellement convertis arrête son enseignement, a la demande du pasteur ayant vu de nouveaux venus dans l’assemblé, pour nous évangélisés en nous annonçant juste le kérygme (Jésus le Christ, le Fils de Dieu, venu pour nous sauver). Dès qu’il a commencé a parlé de Jésus mort et ressuscité pour nos péché, j’ai ressenti une grande chaleur m’envahir et j’ai entendu la voie de Jésus me dire tout l’amour qu’il a pour moi et ce depuis ma naissance et qu’il n’a jamais cessé d’être à mes côtés et de me protéger. En 5 minutes, j’ai vue défilée devant mes yeux toute ma vie depuis ma tendre enfance où j’ai vue toutes les fois que Jésus est intervenu pour me protéger du danger et il m’a fait comprendre qu’il était toujours auprès de moi et qu'il le sera toujours. Je me senti aimé plus que je ne l’est jamais étais auparavant. Il m’a fait comprendre qu’il est descendu du ciel et qu’il a donné sa vie à la croix pour que moi je vive, pour que je connaisse et reconnaisse comme mon sauveur et seigneur. Il ma consolé de la mort de ma sœur en me disant qu’elle est heureuse et qu’elle est, depuis sa mort, auprès de lui. J'ai pleuré à chaudes larmes et j'ai accepté et confessé dans mon coeur, et juste après devant les porésents dans l'église, que Jésus est mon Seigneur et Sauveur et je lui ai donné (confié) ma vie.


Apres la conversion :
Depuis ce jour béni, ma vie a été complètement transformée. Ma façon de voir les choses a été bouleversée. Je ne vis plus pour moi-même mais pour faire la volonté de Dieu, l’aimé en aimant mes prochains car II se rend présent en eux. Comme jésus à donne sa vie pour moi, c’est a moi maintenant de Lui donner et consacrer ma vie. En 2005, J’ai fait la rencontre du Fr Ismaël de la communauté Saint Jean, qui venait juste de d’arriver en Algérie en réponse à un appel du Seigneur qui l’envoi dans notre pays pour faire connaître son Amour pour les musulmans.

C’est grâce à lui que j’ai découvert les richesses de nôtres chère mère l’Eglise Catholique en m’éclairant à travers le catéchisme de l’Eglise Catholique tous les dogmes et les sacrements.

En le côtoyant et en le voyant tout donner pour l’annonce de la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ, je senti l'Esprit Saint me demander, me pousser, à rejoindre la communion catholique, à devenir catholique et également, depuis, je porte cet appel à devenir, comme le Fr Ismaël, un prêtre missionnaire tous donner à faire connaître la grandeur, la profondeur de l’Amour de Jésus pour tous les Hommes et en particulier, à nos frères musulmans en Algérie, notre pays d’origine, et partout où ils se trouvent.

J’ai servi le Seigneur de différentes manières mais dans mon cœur, j’ai le profond désir (appel) de le servir à plein temps pour l’annonce de l’Evangile a ceux qui n’en pas encore entendu parler de Lui. C’est pour réaliser cet ardant appel que j’ai rejoint la Fraternité Missionnaire Jean-Paul 2 qui porte le même souci que moi pour ceux qui sont loin de Jésus (en particulier les jeunes et ceux qui, comme moi avant de connaitre Jésus, sont encore aveuglés par les fausses religions comme l’islam).
Je suis prêtre depuis le 26 juin de cette année 2016, et je prie sans cesse le seigneur afin qu’il mette toujours sur mon chemin des missionnaires, comme le Fr Ismaël Narbesla, tous donner pour l’évangélisation de nos frères musulmans, car Jésus à donner sa vie pour le salut de tous les hommes et en particulier les musulmans qui ne connaissent pas l’Amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ, son Fils.



Le Père Paul-Elie appartient à la Fraternité missionnaire Jean-Paul II, ayant pour modérateur le Père Pierre Aguila, né à Oran en 1959.
Cette Fraternité qui regroupe plusieurs prêtres, diacres et séminaristes a comme charisme l’évangélisation des musulmans.
Monseigneur Dominique Rey leur a confié la paroisse de Fréjus et cette petite communauté d’une dizaine de membres a besoin de vos dons ainsi que de messes à l’intention de ses membres.
N’hésitez pas à leur apporter votre aide !

Vous pourrez les joindre à : Fraternité missionnaire Jean-Paul II, 53

place Argola 83600 Fréjus

Pour joindre le Père Paul-Elie : 06 17 49 71 02




Crédit:PNHA N°229
Vers les archives
Les articles de PNHA
Vers l'accueil