logo





Aquila de France contre Mohamed Sifaoui


logo

Les Algériens, Syriens, Palestiniens et autres personnes originaires de pays musulmans qui dénoncent l’antisémitisme coranique le font à grand péril.

Dans une nouvelle vidéo sur sa chaîne YouTube, Aquila de France, Algérienne chrétienne, auteur du livre Pour un monde sans islam, explique le témoignage de Mohamed Sifaoui contre Georges Bensoussan.

Ce témoignage a étonné beaucoup des amis politiques de Sifaoui. Certainement pas moi.

Mohamed Sifaoui est un journaliste algérien qui s’est fait connaître en France, en 2002, pour ses recherches sur les terroristes, parmi lesquels il s’était infiltré. À l’époque, il passait pour un héros de la lutte contre la dictature islamique.

Mais en 2007, il se livre, dans la revue Prochoix de Caroline Fourest et Fiammetta Venner, à une attaque en règle contre Fanny Truchelut.

En 2009, pour récuser l’accusation, par Daniel Lindenberg, de faire partie des « néoconservateurs qui soutiendraient les idées xénophobes », il s’abrite derrière la judéité de Bat Ye’or « d’origine juive égyptienne » en se comparant à elle (Marianne, 9/10/2009).
Mais un an plus tard, il balance, dans son livre Éric Zemmour, une supercherie française, le nom d’un auteur juif écrivant sous pseudonyme sur les mouvements « islamistes », et le nom de Bat Ye’or, historienne de la persécution des juifs et chrétiens en terre d’islam, qu’il accuse d’une « approche irrationnelle » et de « complotisme ». Il y attaque aussi Daniel Pipes, historien juif, et Anne-Marie Delcambre, islamologue très alarmée par l’antisémitisme. (Son revirement à l’égard de Bat Ye’or rappelle celui de Mahomet contre les juifs de Medine !)

Aquila de France explique tout ceci :

« Georges Bensoussan dit vrai.
L’antisémitisme est dans la société musulmane quelque chose de tout à fait banal, dès l’enfance, dans le berceau. » « Les nazis passeraient pour des enfants de chœur à côté de l’antisémitisme musulman. Tout le monde est SS, tout le monde est SS dans l’âme, un antisémite dans l’âme. »
« La pire insulte est : “juif” ; pour ceux qui l’emploient, “les juifs sont une race pire que les animaux, pire que tout”. »
« Je ne dirais pas que tous les musulmans sont antisémites, non, mais c’est dans l’air, c’est un miracle que quelqu’un sorte de cette société sans être antisémite. Moi, personnellement, j’ai pu comprendre qu’il ne faut pas être antisémite en lisant, en me demandant d’où vient cette haine des juifs. D’autres personnes se sont posé les mêmes questions que moi, mais ils ne sont pas nombreux. »

Elle expose surtout l’origine religieuse de l’antisémitisme :
« Mohamed Sifaoui déclare que l’islam, ce n’est pas l’antisémitisme. »
« Il ne faut pas mentir aux gens en disant que l’antisémitisme n’est pas dans l’islam. C’est le message d’Allah, de Mahomet, c’est dans le livre saint des musulmans. Donc ceux qui sont musulmans l’appliqueront. Ceux qui ne veulent pas être antisémites et se disent musulmans sont schizophrènes, parce que l’on ne peut pas être musulman et tourner le dos au message du Coran. »

Des SS dans l’âme, contre les chrétiens aussi, ajoute Aquila. Quoi d’étonnant à ce que des terroristes musulmans fassent mourir lentement de soif des enfants chrétiens à Beslan ?
Quoi d’étonnant à ce que des enfants juifs soient tués à bout portant ou au couteau en France ou en Israël ?

Personnellement, je peux témoigner, pour avoir travaillé dans une ville française où la majorité des élèves était musulmans, qu’une élève d’origine européenne m’a dit un jour :
« Vous savez, Madame, au lycée, dans ma classe, ils sont tous contre les juifs, j’essaye de leur expliquer, mais ils ne m’écoutent pas… »

Les Algériens, Syriens, Palestiniens et autres personnes originaires de pays musulmans qui dénoncent l’antisémitisme coranique le font à grand péril…

Merci à eux, merci Aquila.


Elise Elisseievna
crédit:bvoltaire.fr



Acces aux archives de notre site
Accueil